Pratiques de l'institutionnel

***

09/04/2010

La pédagogie institutionnelle en internat


( cf "Placés vous avez dit?" , éditions Matrice, 1986, revu 1996)
Chacun de nous a traversé, au cours de son existence, quelques institutions qui nous ont plus ou moins façonnés, cadrés, structurés… La famille, l’école, l’armée, l’hôpital, la religion, les partis politiques, nos lieux de travail… Pour chacune de ces institutions, nous pourrions faire le travail d’analyse des conditions et des effets du marquage institutionnel. Je n’utilise pas ce terme de « marquage » seulement dans sa compréhension péjorative relative à l’opération par laquelle on marque des animaux ou des marchandises. Je voudrais souligner aussi, en utilisant ce terme, d’autres connotations telles que repère, signe distinctif, garantie de qualité, témoignage ou trace. Il y a forcément de la contrainte, des limites, des espaces/temps, des lieux, du désir, et tout cela produit des échanges langagiers, ouvre une surface relationnelle traversée d’imaginaire.

Dans notre champ de travail psychosocial, les institutions représentent d’importants investissements professionnels que nous avons souvent tendance à aborder comme si le statut professionnel acquis nous fermait la mémoire, comme si nous étions confrontés pour la première fois à de « l’institutionnel », c’est-à-dire à cet ensemble complexe d’ambiances, de contraintes et de phénomènes inter-relationnels.
cliquer ici pour lire le texte en entier



                                                                                                                

Aucun commentaire:

Publier un commentaire